Réaliser LA robe de Rouge de Claire dans Outlander

Bonjour à tous ! Au vu de vos réactions sur ma reproduction de la robe rouge de Claire Fraser dans la série Outlander, j’ai décidé de faire un nouvel article.

Je vais vous expliquer les différentes étapes de la réalisation.

Je rappelle que je ne suis pas costumière et que j’ai fait les choses à ma façon.

 Je suis une grande fan de Outlander, des livres certes, mais également de la série et notamment des sublimes costumes de Terry Dresbach présents dans cette dernière. Je m’extasie devant les robes de Claire, et, sans mentir, sur la quasi-totalité des créations.

Il y a environ un mois Aria ( Aria Aslinn ) m’a contactée pour me demander si je pouvais lui réaliser la robe rouge de Claire dans la saison 2. J’ai sauté sur l’occasion. J’ai dû réfléchir à peine deux secondes avant de lui répondre un grand OUI !

Seule ombre au tableau ? Devoir réaliser la robe en moins d’un mois… Il allait falloir se presser !!!

J’ai tout d’abord commencé par regrouper le plus d’images et d’informations possibles sur la robe. Je vous donne un petit aperçu de quelques images qui se trouvaient dans mon dossier.

Robe d'origine

A première vue les points qui me paraissaient difficiles étaient de réaliser un corset avec des manches, un devant sans pinces visibles et tous les plis en tuyaux d’orgue. En ce qui concerne ces plis, je ne connaissais rien d’eux. Ni leur nom, ni la façon historique de les faire. J’ai donc suivi mon instinct et fait à ma façon pour que cela soit le plus proche possible visuellement.

Comme vous avez pu le remarquer, la robe est une version revisitée de la célèbre robe à la Française, plus particulièrement d’une robe de cour à grand panier. N’ayant pas l’habitude de faire ce genre de costume et ne voulant pas investir dans de grands paniers, j’ai customisé une crinoline. Ce n’est pas le mieux mais ça dépanne drôlement bien !

Paniers de la débrouille !

Il faut savoir que la jupe fait 13 mètres. Aria fait à peine 70cm de tour de taille. Il a donc en fallu en faire, des plis ! En faisant plusieurs essais sur une toile, j’ai décidé de faire des plis d’une profondeur de 2cm.
J’ai commencé par marquer chaque pli à la craie. Puis j’ai épinglé et placé chaque pli comme vous pouvez le voir sur les photos ci-dessous. Puis j’ai bâti les plis, bien serrés les uns contre les autres, afin que le rendu soit au plus près de la tenue originale.

des plis des plis

Petite anecdote amusante, enfin je n’ai pas ri sur le moment mais c’est une bonne leçon : mon fil, qui tenait déjà beaucoup de plis, s’est cassé ! Pensez à prendre du fil de pêche très résistant et de faire plusieurs coutures ! Ne dit-on pas que c’est en forgeant que l’on devient forgeron ?
Lors de mon deuxième assemblage des plis, j’ai donc mis à la fois du fil de pêche et du fil normal en double sur la toute la longueur. J’ai aussi cousu les plis cinq par cinq histoire d’être sûr que si un fil venait à craquer de nouveau, la jupe et les plis ne s’écroulent pas. Ce fut long et fastidieux (un peu plus de 12 heures).  Voici à quoi cela ressemblait à ce moment-là.

les plis

 

encore des plis

Jupe en cour de création

Le tissu n’est pas repassé sur les photos, mais on peut déjà se rendre compte de ce à quoi elle ressemblera au final.

Il m’a ensuite fallu coudre chaque pli un par un sur la ceinture, en haut et en bas, afin de m’assurer une nouvelle fois de la solidité

Petit détail des plis :

details plis fini

Dans mon cas, le corset fut beaucoup plus simple à réaliser que la jupe.
J’avais, au préalable, fait une toile qui ne nécessitait que peu de modifications : augmenter la profondeur du décolleté, rallonger les manches et retirer d’avantage de centimètres au tour de taille.  La seule difficulté fut de retourner le corset avec les baleines à l’intérieur. On ne voit aucune couture sur le corset, je n’en voulais donc pas non plus. Petit conseil : piquer le passepoil et fermer le bas du corset avant d’assembler le bas des manches et leurs doublures. Ou bien prendre des baleines en spirales plutôt que des rigides.

Zoom corset

Voici pour finir la robe porté par Aria lors de l’essayage final ( en attendant d’avoir les photos d’un shooting ou de l’event)

Dress front

 

Dress Back

Voici une petite comparaison ( bon, la qualité de mes photos laisse grandement à désirer mais c’est tout ce que j’ai eu le temps de faire ) (A droite la mienne, à gauche l’originale )

Comparaison

Voici pour finir un document regroupant le prix des matière première, ainsi que le temps de travaille sur la robe !

Comme dit précédemment Aria n’ayant qu’un budget de 750€ et puisqu’il s’agit d’une de mes amies nous avons passé un accord ! En échange de ce tout petit prix pour une telle robe, Aria doit me faire de la pub et distribuer mes cartes à chaque fois qu’elle porte cette robe, en expliquant que c’est sa super amie créatrice qu’il l’a entièrement réalisée pour elle !

En conclusion je dirais que j’ai pris énormément de plaisir à réaliser cette tenue. A plusieurs moment j’ai bien cru que j’allais m’arracher les cheveux. Surtout lorsque mes doigts ont commencé à saigner.
J’ai appris de nouvelles techniques et j’ai repoussé mes limites. Je n’ai qu’une envie : recommencer ! (Pour moi cette fois :p ! )

Alors ? Votre avis ?

A bientôt

claire gif

PS: le jour ou aria est venu récupérer sa robe mon chéri essayait quand à lui son armure de Shadow StormTrooper ! Je trouve le contraste fabuleux !

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *